Remonter
Retour

RessourcesPublié le 03 mai 2022

Du Salariat à l'entreprenariat - chronique du 3 mai par Laurence ROBIN sur Radio Balises

J’accompagne les entrepreneuses hypersensibles qui ont des difficultés à passer à l’action, qui n’ose pas se montrer, à reconnaitre et assumer leur valeur et dépasser leurs peurs pour oser exprimer leur message, oser se mettre en lumière et construire une entreprise pérenne

Laurence ROBIN professionnelle du Réseau de la Clinique du travail

Vous avez été salarié , vous êtes maintenant entrepreneur , pour quelles raisons avez vous changé ?

Oui j'étais infirmière anesthésiste pendant 17 ans, je suis aussi fille de salariés
l'entreprenariat c'est pas quelque chose qui coulait dans mes veines sauf qu’à un moment donné de ma vie j’étais en perte de sens dans ce métier de soignante et j’avais besoin de donner un sens plus profond à ma vie,

c'est ça qui m'a conduit à me tourner vers l’entreprenariat

Comment avez vous pris votre décision ?

Cette décision je l'ai prise pour 2 raisons :

La première raison est celle pour laquelle je suis partie du salariat :
Il y avait « un trop-plein » dans mon activité de salarié où je sentais que je ne pouvais pas exprimer pleinement qui j’étais.
On me demandait de faire des choses qui n’était plus en accord avec moi.
Et rester dans ce système, c’était cautionner des fonctionnements qui allait à l’encontre de qui j’étais

La deuxième raison est celle pour laquelle j’ai choisi l’entreprenariat
C’est selon moi la plus importante, et en même temps c’est quelque chose que je n’explique pas trop, j’ai ressenti un élan du coeur, une puissance intérieure qui m’appelait à faire quelque chose de différent dans ma vie, une part de moi qui souhaitait contribuer différemment pour le monde , je souhaitais exprimer ma créativité et pouvoir transmettre les enseignements que j’avais reçu car J’avais déjà fait beaucoup de travail intérieur

Qu’est ce que vous avez gagné et perdu ?

J’aime bien cette phrase qui dit « dans tout changement il y a un gain et dans tout gain il y a une perte »

J’ai perdu la sécurité

Quand on est salarié il y a un cadre sécurisant on a un salaire qui tombe tous les mois on a un rythme de vie qui est imposé et qui peut aussi être rassurant pour certaines personnes. On a des heures fixes, on cotise, on a nos congés payés, tout ça nous offre un certain confort de vie;

Dans l'entreprenariat on n’a pas une réattribution d’argent c'est nous qui créons la richesse à travers notre entreprise, on avance dans l’inconnu, pour moi ca a été une vraie aventure.
J’ai gagné ma liberté de pouvoir créer, exprimer pleinement qui je suis, de choisir les personnes avec qui je veux travailler , de choisir mes horaires, l'entreprenariat a été aussi pour moi l'école de la vie ça m'a poussé dans tous mes retranchements, ca m’a mis face à toutes mes peurs. Ca m'a fait tellement grandir j'apprends encore tous les jours

Je suis passionnée par tout ce que l’on peut créer, par notre pouvoir de création

Que conseillez vous à ceux qui veulent entreprendre ?

D’avoir en conscience que notre entreprise c'est une extension de nous l’entreprise a un coeur, une mission et que tout comme pour nous , ça demande d'être à l'écoute de ses besoins
Les besoins lors de création par exemple ne vont pas entre les mêmes que lors de son lancement

Premier conseil avoir une vision claire et s’engager :

C’est important de savoir ou l’on va , d’avoir une vision précise de ce que l’on souhaite manifester dans notre entreprise
Cette vision nous demande de l’engagement pour ne pas lâcher dans les moments de doutes, dans les difficultés.

Deuxième conseil, Se faire accompagner :

Il y'a plein d'étapes à connaître dans la création d'une entreprise qui ne s'improvisent pas et ça demande à être entouré d'experts des bonnes personnes que ce soit autant pour.
Le choix du statut
La réalisation du marketing
La communication
Endroit ou l’on va s’implanter
Savoir si nos services ou les biens que l’on vend répondent à des besoins
Se faire accompagner sur le plan personnel

On a la chance en France d'avoir beaucoup d'accompagnement par exemple à la clinique du travail qui vous permet de rencontrer des spécialistes du développement d’entreprise, le Pôle emploi, il y a des réseaux qui sont des soutiens précieux pour les personnes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat

Ces personnes qui ont marché le chemin avant nous et qui nous accompagnent vont nous faire gagner du temps précieux. Et nous permettent de mettre notre énergie au bon endroit

Troisième conseil : Avoir des services ou des biens de qualité à notre image

Ça veut dire que ce que l’on vend doit nous ressembler , doit correspondre à notre identité.
Je pense aussi que c’est important de se sentir fière de ce qu’on vend, ce que l’on propose.
Si on veut qu'une entreprise fonctionne et dure dans le temps il faut que nos services nos prestations soit de qualités, donc rester dans une expertise que l’on maitrise ou que l’on apprend à maitriser

Quatrième conseil: Bien Se connaitre

Une bonne connaissance de soi est essentielle, d’avoir de l’audace, de la curiosité, du courage

Mot de la fin

Je dirai que l’entrepreneuriat est une voie d’épanouissement personnel et professionnel c’est l ‘école de la vie, de la créativité

C’est pour moi une occasion de contribuer à rendre le monde meilleur et de laisser une trace dans le monde.

Ce site web a été pensé pour limiter son impact environnemental et sociétal.
Mentions Légales