Remonter
Retour

ChroniquesPublié le 18 octobre 2022

Langage et façon de penser au travail Sandrine LE GALL 18 octobre

Sandrine Le Gall Thérapeute sur Quimperlé

Pratique : Programmation Neuro Linguistique Hypnose Ericksonienne

A La Clinique du travail : Gestion des émotions

Je suis toujours dans cette systémique état émotionnel, processus de penser, comportementet cette fois je viens vous parler de la communication par le langage et la façon de penser.
Dans la communication, les mots représentent que 7 % et les autres 93 % sont de la communication non verbale (le ton, le rythme, les gestes, la respiration …)

Le langage au quotidien

Aujourd'hui, je vous propose un petit tour d'horizon de notre langage au quotidien et donc de notre façon de penser. Et Forcément se retrouve dans nos échanges au travail.

Une chose est sure : Nous sommes seuls dans notre tête ! Et les autres aussi !
Notre imaginaire remplit les omissions du langage. On croit savoir ce que l'autre pense, on présuppose, on généralise, on s’appuie sur des dires, des façons de penser.

Se pose alors la question : Qu'est-ce que nous ne disons pas et qui n'appartient qu'à nous ?

3 groupes du métamodèle, qui est l'outil linguistique du PNListe et qui permet d'aller chercher ce que les gens ne disent pas afin de compléter leurs expériences.

Je vais vous donner tout de suite des exemples

Les suppressions

Le premier groupe que je vais vous présenter c'est le groupe des suppressions

- Une omission simple :Je chante C'est une phrase incomplète je chante quoi, où ?

-Une absence d'index de référence : On est parti là bas, des éléments pas clairement définis qui est on ? A quel endroit étiez-vous ?

-Suppression du comparé : C'est le plus rapide, qui sont les comparés, plus rapide que qui ?

-Un verbe ou un mot non spécifique: Je suis perdu, nous avons plusieurs possibilités de sens, ici perdu physiquement, émotionnellement ?

Les généralisations

Le deuxième groupe que je vais vous présenter est le groupe des généralisations

- Une nominalisation: je veux du respect, la nominalisation transforme l'action en nom, et fait passer la phrase d'un processus dynamique à statique et niveau compréhension : comment veux tu être respecté?

-Les quantificateurs universels : Il n'y a jamais rien qui va, utilisation de locutions exagératrices, vraiment jamais ? Ni rien ?

-Nous avons aussi les opérateurs modaux qui sont généralement utilisés pour les règles et les limites:

-La nécessité : il faut finir ou même je dois finir, que se passerait-il si ce n'était pas fini ? En quoi est-ce nécessaire ?

-La possibilité : je ne peux pas partir maintenant, qu'est-ce qui vous en empêche ?

-L'origine perdue : dicton, proverbe, jugement : la vérité sort de la bouche des enfants, il nous manque un contexte, qui a dit ça ?

Les distorsions

Et maintenant le dernier groupe à vous présenter est le groupe des distorsions

-Une distorsion Cause à effet : tu m'énerves, X a pour effet Y : En quoi ? Cette phrase est ma phrase fétiche pour faire comprendre qu'en fait nous disons je m'énerve car je n'ai pas obtenu ce que je voulais.

-Une Lecture de pensée : Je sais bien ce qu'il pense, prétendre savoir la pensée de l'autre, comment le savez-vous ?

-Une équivalence complexe: Elle ne m'appelle pas, elle fait la tête, X prouve Y , jugés au mm niveau 2 événements qui n'ont pas de rapport connu, en quoi ne pas appeler prouve qu'elle fait la tête? Quel autre sens peut-on donner ?

-La présupposition : il sait bien que ça ne va pas, attention à la prédiction, Comment le savez-vous ?

Interprétation

Beaucoup d’éléments sont retirés dans notre communication, et laisse place à l'interprétation. Cette capacité de notre cerveau à remplir les trous, reflète notre structure de pensée ...mais ce n'est pas forcément celle de notre interlocuteur.

Forcément, donner tous les détails, tout le temps, compliquerai6t bien nos échanges et serait très difficilement tenable.
Alors avant de monter dans les tours, il est important de savoir exprimer sa compréhension, son état émotionnel pour pouvoir reformuler sa perception de la situation et remettre en avant, une communication claire, définie, factuelle et objective et rester ainsi dans la réponse et non la réaction.

C'est de notre responsabilité que de se faire comprendre des autres

Ce site web a été pensé pour limiter son impact environnemental et sociétal.
Mentions Légales