Remonter
Retour

RessourcesPublié le 24 octobre 2022

Les aidants salariés : comment les (re) connaitre

Ce vendredi 21 octobre nous avons mis en place une rencontre RH avec pour thématique

Les aidants salariés. Comment les (re) connaitre?
Co Animée par Aziliz DANIEL, la Maison des aidants Kassiopée et Gael CONAN Coach spécialisé en épuisement professionnel et parental.

Sous format table ronde, nous avons échangé entre dirigeant.es, manager.uses, professionnel.les RH de différents secteurs d’activités sur la thématique avec comme orientation :

*Qu’est ce qu’un.e aidant.e salarié.e ?
*Comment (re)connaitre les aidant.es salarié.es dans ma structure ?
*Comment informer et accompagner au mieux les collaborateurs.trices concerné.es au quotidien ?

Définition

Une personne est considérée comme "aidant" si le proche qu'il accompagne dans la maladie n'est pas capable de se débrouiller seul durant 24h en étant à domicile.
Il y a 11 millions d'aidants en France,il apparait qu'il y a plus de femmes aidantes que d'hommes d'un point de vue administratif, car dans la réalité le nombre semblerait équitable. Cependant, une femme se déclare plus souvent "aidante".
1 aidant sur 6 serait salarié. D'ici 2030 il s'agira d'1 salarié sur 4.
Les conséquences pour un aidant salarié.e non pris en charge: absentéisme, épuisement, maladie.

1 aidant sur 3 décède avant la personne qu'il accompagne... L'effacement de "soi" peut entrainer le manque de diagnostic d'une maladie.

Quelles actions pour les aidants (salarié.es ou non ):
-Soutien psychologique
-Séances de bien être
-Groupe de parole collectif
Les aidants salariés apparaissent plus en attente des deux premiers temps, plus individuels.
Le statut d'aidant principal permet des aides supplémentaires en terme de journées de congés, spécifique, rémunération, organisation du travail. Ces aides sont possibles mais le constat est que peu sont demandées car peu connues ou lourdes à mettre en place administrativement. Ces aides ne sont pas forcément cumulables.

Se reconnaitre dans son rôle d'aidant

Un aidant compense souvent le manque de personnel à domicile. Aussi, il ne se définit pas forcément comme tel car il estime que sa fonction est "transitoire" ou "complémentaire" au personnel qualifiée.
Les aidants ne sont pas forcément sénior, à ce jour un dispositif "Jade" voit le jour afin de définir le jeune aidant qui accompagne un parent en situation de maladie, de handicap, de troubles psychologiques.
Lors de l'annonce d'une situation, le potentiel "aidant" va avoir de nombreuses informations et contacts, cependant ce n'est pas à ce moment là qu'il va se considérer comme aidant. Le questionnement vient plus tard, voir parfois trop tard.

Comment informer en entreprise?

Le collaborateur ne va pas forcément se reconnaitre en tant qu'aidant.
Le collaborateur ne va pas forcément dire qu'il est aidant.
Aussi, les alertes pour le service RH, le dirigeant peuvent être:
-les demandes régulières d'arrangement d'horaires
-la fatigue physique du collaborateur
-un changement dans les échanges du collaborateur (préoccupé, moins présent dans les espaces de pauses,..)
Ces alertes peuvent être semblables à un épuisement, un RPS
Que mettre en place?
-Une formation interne sur les aidants
-Avoir un sas d'échange en entreprise
-Un document d'information à disposition (avec numéros de contacts locaux)

-Un psychologue (numéro vert, sur site ou juste en contact possible)
-Une mutuelle intervenant sur le statut d'aidant en entreprise (et les informations liées)

Conférence - Concilier être salarié et proche aidant

Jeudi 1er décembre à 18h30
Co animé par Aziliz DANIEL, la maison des aidants et Gael CONAN, coach en prévention épuisement professionnel et parental.
A destination des aidants salariés
Tarif: 10 euros
inscriptions et renseignements

Si vous souhaitez mettre une affiche de la conférence à disposition de vos salariés:
floriane.careme@clinique-travail.fr

Ce site web a été pensé pour limiter son impact environnemental et sociétal.
Mentions Légales