Remonter
Retour

ChroniquesPublié le 16 novembre 2022

L’hypersensibilité, un atout Marianne POULAIN chronique radio balises

L’hypersensibilité. Différente des HPE (Haut Potentiel Émotionnel) dont on parle beaucoup aussi. Mais les hypersensibles sans être HPE, on a mode de fonctionnement propre lié à leur physiologie, qui leur permet de développer des compétences notamment humaines qui en font d’excellents managers !

Marianne POULAIN ma coach.bzh

On parle beaucoup de tout cela en ce moment : HPE/HPI, hypersensible, sensible, syndrome de … Phénomène de mode ou profonde réalité ?Ce n’est pas un phénomène de mode mais une réalité profonde puisqu’en l’occurrence pour les hypersensibles, des études ont montré que ces personnes présentaient des niveaux d’activité systématiquement plus élevés dans les parties du cerveau liées au traitement social et émotionnel.

Donc c’est une réalité qui s’explique. Mais qu’est-ce que c’est concrètement ? Et qu’est-ce que cela implique pour la personne elle-même, en groupe et au travail/en entreprise ?

Définition

L’hypersensibilité se définit par une sensibilité plus forte que la moyenne aux stimuli du monde extérieur, conduisant à une amplification des ressentis et de leurs conséquences. Il ne s’agit ni d’un trouble ni d’une vulnérabilité, mais d’un trait de caractère inné (comme dit précédemment) se caractérisant principalement par la capacité à percevoir l’état émotionnel des autres et par une forte empathie.

Mais encore ? L’hypersensibilité implique également la facilité à discerner les différents aspects de l’environnement ainsi qu’à traiter les informations de manière plus approfondie. Cette sensibilisation accrue au monde subtil, résultant d’un degré de stimulation mentale très élevée, fait des personnes hypersensibles des êtres très intuitifs.

Cette notion est assez récente et encore méconnue comme dit aux débuts de mes/vos propos mais elle toucherait quand même jusqu’à 20% de la population.

Ce qui fait pas mal.

Mais comment ça se passe en fait pour les hypersensibles ?

Alors ça paraît simple comme cela à décrire, comme je l’ai fait avant. Mais pour la personne hypersensible qui n’a pas encore identifié/nommé les choses et n’a pas appris à le gérer et à en faire une force, il peut y avoir un peu des chemins compliqués. Car tout étant plus sensible : les raisonnements, les bruits, les odeurs, le gout… ça fatigue la personne et c’est souvent incompréhensible pour l’environnement, les proches et les collègues de travail. En raison de l’épuisement mental qu’elle engendre, cette suractivation peut être perçue comme un réel inconvénient pour certaines personnes hypersensibles. Elle peut d’ailleurs aboutir à la formation de mécanismes de protection poussant à l’isolement (timidité, phobies sociales, anxiété, faible estime de soi…).

Exemple : « s’entendre dire tu es trop sensible, tu es trop compliquée, tu te prends trop la tête, tu réfléchis trop… ». Vous en venez à douter. Vous vous dites que vous n’êtes pas normal, qu’il y a un truc qui cloche. Sans reconnaissance de cela, de cette partie de vous, de qui vous êtes fondamentalement, eh bien, on peut choisir de se refermer sur soi-même, de se négliger, de se saboter, de se dévaloriser ... Bref !

Mais alors comment ça se passe ? Comment la personne fait ? « L’avantage » est que la personne hypersensible à une force de résilience, de vie intérieure riche qui lui permet de tenir, d’avancer, de comprendre et de se libérer un jour. Et donc comme je le disais avant également, une fois acceptée et apprivoisée, cette singularité peut devenir une véritable richesse pour ces personnes dotées d’une grande bienveillance et d’un très haut niveau de compréhension d’autrui. C’est fort intéressant en entreprise pour des rôles d’encadrement. Et cela en fait maintenant des profils recherchés pour des postes de management, des êtres d’exception dans le milieu professionnel.

Des êtres d’exception ?! Non mais plaisanterie mise à part, la conclusion est que nous sommes tous différents et donc exceptionnels et que chacun a sa place ! Mais pour les hypersensibles, sujet du jour, cette chronique avait surtout pour but de faire comprendre qu’ils ont un vrai atout en eux (les aider à transformer les « handicaps » en « chances ») et qu’il faut croire en soi

Ce site web a été pensé pour limiter son impact environnemental et sociétal.
Mentions Légales